Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Photo Mario Pica

Musique maestro !

 

                
       

photo René Hoff

 

 

ingrid et arno

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 23:29

P1010126.JPG

Après maintes réflexions, j'ai pris la décision de clore définitivement ce blog.

 

D'une part parce que je manque cruellement de temps pour l'alimenter et le suivre réguliérement.

 

Et d'autre part parce que je suis de plus en plus déçue et dépitée par le monde des costumés. Je suis fatiguée par toutes ces polémiques, ces jalousies et ces ambitions sur-dimensionnées que certains aiment à générer pour rendre l'ambiance nauséabonde.

 

Il serait grand temps de redonner au carnaval vénitien son vrai sens du partage, de l'amitié et d'une douce folie pour qu'il reste une grande fête.

 

Et face à tout cela, je ne vois pas pourquoi je me mettrais martel en tête avec toutes ces histoires pour un loisir qui doit rester pour moi un vrai moment de détente.

 

Rassurez-vous : le costume reste ma passion et je vais continuer à les créer et à les porter. Je souhaite juste retrouver l'anonymat "derrière le masque".

 

Même si je n'alimenterai plus mon blog à l'avenir, je le laisse néanmoins ouvert et ceux qui le souhaitent pourront me contacter (cf l'onglet contact en bas de page).

 

Je remercie chaleureusement mes 54 711 visiteurs depuis la re-création de mon blog le 27/03/2007. (Avant en 2006, "derrière le masque" existait chez Orange mais je n'ai pas mémorisé mes visites avant de partir...) Soyez assurés que je n'oublie personne.

 

P1010206.JPG

Je termine en vous offrant le très beau texte de mon amie Violaine en souhaitant retrouver ce carnaval comme je l'aime :

 

"Il est vrai qu'il ya deux carnavals : celui des touristes du monde entier, gourmands de tout approcher, de ne rien rater, de photographier les tulles mousseux, les soies, les perles et les strass, et celui plus discret, plus intime, plus écclectique, plus esthétisant, dans les palais raffinés. Les soupers fins, les bals, les concerts baroques organisés au Danieli, au Pisani-Moretta ou dans d'autres somptueuses demeures du Grand Canal, évoquent les fêtes, les banquets donnés au 18e siècle par le Doge aux personnalités illustres. Pourquoi ne pas accepter cette dualité des divertissements. Pourquoi ne pas aller aussi, avec des milliers d'autres, s'écraser aux vitres du café Florian, dans un assaut têtu, pour apercevoir, dans leurs rutilants atours, leurs jupes bouffonnantes, ceux et celles qui ont eu la faveur d'y entrer. Pourquoi renoncer à la bousculade joyeuse sous les arcades des Procuraties afin d'obtenir la sublime photo d'une apparition vaporeuse. Il faut aller goûter le plaisir de la connivence subtile lorsqu'un beau masque prend, par jeu, la pose séduisante devant le photographe amoureux, cherchant l'angle magique qui lui donnera le rêve. Il faut aller faire provision d'images de coiffures audacieuses en échafaudage de fleurs, de fruits, de feuillages, de rubans, aigrettes, marabout, plumes d'autruche et plumes de paon. Il faut plonger dans l'histoire en suivant avec gourmandise un pharaon, un roi soleil, une Marie-Stuart, un Doge, un mousquetaire, un grand Turc, un Persan. Courir du Pierrot timide à la Colombine rieuse, de la princesse hautaine à la coquette audacieuse. Quel délice ! Vous pouvez aussi vous dégager de la foule pour aller sur un petit pont voir passer les gondoles chargées de marquises aux perruques poudrées, charmées par la romance de leur jeune gondolier. Si vous ètes courageux, allez de bonne heure dans le matin frais sur un campo encore endormi, ou dans une ruelle à peine éveillée; vous rencontrerez à coup sûr un masque mystérieux regagnant d'un pas rapide sa demeure; ou bien vous irez sur le môle longeant le bassin de Saint Marc vous attendrir au mouvement des gondoles délaissées qui dansent au fil de l'eau comme les touches noires d'un immense clavecin. Au soir du Mardi Gras, après le feu d'artifice, après un dernier regard aux coupoles de Saint Marc et aux Procuraties encore illuminées, dites au revoir, et non adieu, à ce miraculeux espace, en murmurant cette prière d'espoir : "Où irez-vous, princes, sultans, tsars, fées, reines, poupées, sirènes, quand vous abandonnerez vos traînes vos capes de soie, vos turbans perlés, vos robes à paniers ? Vous disparaîtrez dans la brume irisée, créant un ricochet du désir de revenir, pour mourir de plaisir une nouvelle fois".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bruno 02/02/2013 11:43


Onze mois de réflexion.


Merci de rouvrir ton blog. je viendrai de temps à autres

Stéphanie 02/02/2013 12:15


Il fallait cela. L'année 2012 a été difficile pour moi sur le plan personnel. J'ai eu bcp de choses à "digérer". Mais je ne pouvais pas continuer à me taire plus longtemps. Merci pou tes visites. A
bientôt


marie-delphine 15/06/2012 19:51


c'est bien dommage, oui vraiment, que ce blog soit arrété définitivement... les bonnes choses doivent-elles toujours cesser, pour raison de jalousie, d'ego surdimensionnés, et d'autres affres
évidemment très humaines ? Il ne faut retenir que le plaisir de la création, le bonheur de porter un costume réalisé au terme de beaucoup d'heures de patience et de joie, et gommer tout le
reste...mais c'est sûr que pour alimenter un blog il faut du temps, et c'est hélas ce qui manque le plus aujoud'hui, sauf si on a la chance d'être en retraite...Alors espérons te rencontrer
encore et encore à Venise, en espérant te reconnaitre malgré le masque, car nous avons toutes uns style bien à nous, qui nous ressemble, et que nous finissons par identifier au fil des années...
alors à bientôt, et bon courage en couture !

Stéphanie 02/02/2013 11:30


Bonjour Marie-Delphine Juste un petit mot pour te dire que je rouvre aujourd'hui mon blog Merci pour ton soutien Amicalement Stéphanie


Bruno 22/03/2012 13:40


Dommage, mais entièrement d'accord avec vous. Derrière le Miroir, ce monde n'est aussi chatoyant que la vision qu'il donne de l'autre côté.


 


 

Stéphanie 02/02/2013 11:30


Bonjour Bruno Juste un petit mot pour te dire que je rouvre aujourd'hui mon blog Merci pour ton soutien Amicalement Stéphanie


dhelicat 09/03/2012 20:22


quel dommage, j'aimais beaucoup votre blog


Bon vent comme disent les marins, continuez à créer de beaux costumes et à nous enchanter sous l'anonymat du masque...pour le plaisir du photographe amateur que je suis, et merci pour nous avoir
fait partager un peu de ce rêve par ce blog.

Stéphanie 02/02/2013 11:31


Bonjour dhelicat Juste un petit mot pour te dire que je rouvre aujourd'hui mon blog Merci pour ton soutien Amicalement Stéphanie


Thierry 08/03/2012 00:09